Rechercher
  • adeline brunet

C'est reparti pour un tour


#confinement #equilibre #burnout #burnoutfamiliale #teletravail #enfant #petitbonheur #confiance #prendredutempspoursoi


Voilà nous sommes reconfinés, je ne vous apprends rien et je n'ai pas de baguette magique pour changer cela.

J'entends tout autour de moi la désespérance, le ras bol, la fatigue.

J'essaie d'accueillir au mieux sans juger les propos de parents qui me disent mais comment je vais faire pour les supporter? Je ne vais pas tenir..........

Je rencontre aussi des enfants qui vivent très mal cette situation.


Ce constat me ramène toujours à cette notion d'équilibre.


Pour vous parents qui vivaient très mal cette annonce, n'hésitez pas à le verbaliser (mais s'il vous plait pas devant vos enfants, ils n'ont rien demandé, pour eux aussi tout est chamboulé et gardez à l'esprit que l'école ce n'est pas le lieux où vous les mettez chaque jour pour travailler et être tranquille à la base l'école est un lieu d'apprentissage pour eux pas une garderie).


Attention vous pouvez en discuter avec vos enfants leur dire que cette situation ne vous plait pas, que vous allez devoir ensemble trouver des compromis pour faire de ces 3 prochaines semaines un temps de qualité.


Expliquez à vos enfants que vous aurez besoin de vous aménagez du temps rien que pour vous pour recharger vos batteries.

Fixer ce temps avec eux, demandez leur même d'être le responsable de ce temps.

Par exemple, si prévoyez que de 18h à 19h c'est votre temps demandez à votre enfant de veiller à l'heure et d'être votre horloge vers cette heure si.

Durant ce temps votre vos enfant(s) devront veiller à ne pas trop faire de bruit, ne pas venir vous interrompre etc.


Expliquez leur que c'est important pour vous mais aussi pour eux, car ce n'est pas qu'ils vous agacent ou que vous ne les supportez pas.

C'est juste que cette situation vous fatigue qu'elle vous demande comme pour eux beaucoup d'énergie et des temps de calme plus important.


Lâchez prise vous aussi vous pouvez les laissez aussi regarder quelque chose à la télévision cela peut-être un compromis.


Ce qui est important à mon sens de garder à l'esprit c'est que cette situation tout le monde la subit.

Ne vous culpabilisez pas de ressentir ou de penser que cela va être un calvaire avec vos enfants. L'objectif de ce post n'est pas de vous culpabiliser.

Juste d'accepter, exprimer vos craintes vos angoisses puis essayer de faire un pas de côté.


Avec cette annonce notre mental sur réagi et tout de suite il fait que l'on se projette comment je vais faire pour gérer, je ne vais pas supporter d'être non stop avec les enfants. Puis c'est parti votre mental à pris le dessus la machine à rumination est parti et la machine à se culpabiliser de penser que l'on ne supporte pas ces enfants aussi.

STOP, respirez faites revenir le calme, faites descendre la pression.

Qu'est ce qui se joue en vous?


Le problème dans cette situation ce n'est pas comment vous allez gérer vos enfants, le problème ce n'est pas vos enfants et leur énergie débordante!


Le problème c'est ce besoin qu'à l'adulte de tout vouloir contrôler


Le besoin de contrôle est fort, on voudrait tout gérer, que tout soit parfait.

Si vous acceptiez d'être imparfait? Si vous acceptiez de ne pas tout contrôler?


Comment vous sentiriez-vous?


Comme le dit si bien Fabrice Midal fichez vous la paix pendant ces 3semaines. Acceptez de dire à vos enfants que vous allez avoir besoin de temps OFF au lieux de vous usez et finir par leur HURLER dessus au bout 3 jours.


Apprenez à vous écouter plutôt que d'être en mode automatique en mode je gère, je contrôle, je dirige.


Vous avez le droit d'être de mauvaise humeur, vous avez le droit d'avoir besoin de temps pour vous et vous avez le devoir entant que parents d'apprendre à vos enfant que pour être complétement disponible pour les autres il faut avoir su se donner du temps pour soi même, et comme la meilleure manière d'apprendre à un enfant c'est de montrer l'exemple et aussi de se tromper et d'en tirer les conséquences.


Prenez ce confinement comme un cadeau pour faire cette expérience du lâchez prise et du je me fous la paix, je fais au mieux. Si la colère éclate, reconnaissez que vous avez atteint vos limites que vous n'avez pas su vous écoutez que vous avez été trop loin soyez bienveillant envers vous même et réessayez.


Souriez


JE RESTE A VOTRE DISPOSITION, si vous souhaitez découvrir le lâcher-prise et être accompagner par le biais de la sophrologie.


A bientôt

ABsophro

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com