Rechercher
  • adeline brunet

L'URGENCE, le timing à tenir




A la suite d'une discussion ce matin avec des amies, j'ai été heurtée par cette injonction de l'urgence dans nos vies.

Que se soit au travail, ou dans nos foyers tenir les délais sont devenus l'injonction suprême, au détriment parfois voir souvent de la réflexion et du bon sens, générant stress, tension et pression, qui reconnaissons le, est ce qu'il y a de plus contre productif pour nous pour notre travail et nos familles.


Combien de fois avez vous sacrifié des soirées parce que vous deviez rendre un dossier dont vous saviez pertinemment que cela nécessiterait que cela prenne de votre temps personnel. Soit parce que le temps imparti était trop court ou bien que la réduction du personnel a engendré des charges de travail plus importantes rendant impossible le traitement des dossiers ou chantiers qui d'ordinaire auraient pu être traité?


Quand cela arrive, comment cela manifeste dans votre corps?

Est ce que vous l'écoutez?


Si on prenait le temps de s'arrêter, de lever la tête du guidon avant un burn out par exemple ou d'être confronté à un drame dans nos vies qui nous met face à ce qui est essentiel.


Si on prenait le temps de faire un pas en arrière, et de faire ce qui est juste pour nous, de dire à notre employeur ce n'est pas possible, que se passerait il?


On accepte toujours plus de charge de travail, on ose pas dire non par crainte, mais on s'use on se perd, on se dénigre!


Or si on prend le temps de poser les choses, qu'arrivera t'il si ce dossier, ce chantier a quelques jours semaines de retard?

Il y aura des pénalités certes mais si vous rendez le dossier ou terminez un chantier en urgence le risque d'erreur de "malfaçon" est grand et les conséquences bien plus néfastes pour la société/l'entreprise et c'est votre responsabilité qui est engagée alors que dans le premier cas les responsables c'est celui qui a mal évalué le temps nécessaire et juste pour rendre un travail de qualité.


Si vous prenez cette posture de dire à vos prestataires, à vos clients à vos dirigeants qu'est ce que vous voulez parmi ces 3 options:


- Que je sois une machine à sortir des dossiers, des études, des chantiers, truffés d'approximations d'erreurs qui certes va vous apporter des clients à l'instant T mais sur le long terme va nuire à l'entreprise.


- Que je tienne les délais en prenant sur mon temps au risque de générer des troubles psychosociaux et donc à terme un arrêt de travail qui nuira à l'entreprise et se répercutera sur mes collègues.


- Que je prenne le temps nécessaire pour analyser toutes les situations, que je budgétise peut être un peu plus le travail parce que se sera un travail de qualité que vous n'y reviendrez pas dans quelques années permettant ainsi sur la durée une bonne réputation de la société/entreprise.


Selon la réponse qui vous sera donnée c'est à vous de faire votre choix.


- Si c'est la première c'est à vous de vous positionnez est que cela vous convient de travailler dans ces conditions, si oui il vous faudra lâcher prise sur la volonté de faire un travail bien fait et ne pas prendre la responsabilité sur vous lors de rappel ou à terme de clients mécontents qui ne reviennent pas.


- Si c'est le second à vous de voir ce qui est important pour vous: votre santé ou votre travail?


- Si c'est la troisième alors c'est parfait vous êtes face à des personnes qui ont le goût du travail bien fait qui reconnaisse la valeur, le temps nécessaire et le coût de votre travail et vous n'avez rien à sacrifier.


Alors oui sur le papier ça parait si facile mais la réalité est là vous avez le choix, vos employeurs et vos prestataires aussi.

Seulement il est nécessaire de levez la tête de votre guidon et de se demander qu'est ce qui est juste pour vous et qu'est ce que l'autre attend de vous?


Alors la prochaine fois que cette injonction, cette urgence s'impose à vous n'acceptez pas toute de suite la charge de travail, faites un pas de côté posez vos mains sur votre ventre suivez le fil de votre respiration écoutez et sentez les manifestations dans votre corps et faites ce qui est juste pour vous.


Si c'est un challenge pour vous que ça procure de l'excitation de l'envie alors foncez.

Si les manifestations sont désagréables alors écoutez les alertes de votre corps et posez ces 3 questions et faites ce qui est juste pour vous.


Merci pour votre lecture et le temps accordé, je reste à votre disposition pour un accompagnement individualisé en réel ou en visioconférence.


ABsophro






11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Troubles alimentaires

#anorexie #boulimie #compulsionalimentaire #dysmorphophobie #estimedesoi #acceptationdesoi #pulsionalimentaire Bonjour à tous, Il y a quelques temps déjà j'avais publié sur le sujet. Vous l'aurez com