Rechercher
  • adeline brunet

Les beaux jours reviennent

A première vue on ne le dirait pas, hier lors d'un p'tit déjeuner zoom avec le club des pionnière de Caen, une intervenante évoquait le principe des saisons et de sa répercussion sur nous sont intervention portée sur le principe du calendrier chinois et des saisons qui sont au nombre de 5 je vous laisse faire vos propres recherches si cela vous intéresse.

Si on y réfléchit, cela à du sens nos anciens étaient d'ailleurs très à l'écoute du rythme des saisons. Seulement le monde du travail d'aujourd'hui et la situation sanitaire n'aide en rien à écouter ce dont notre corps à besoin.


Je vous invite à vous poser.


Demandez vous comment êtes vous en hiver, comment vous sentez vous?


Personnellement, quand arrive la saison de l'hiver j'éprouve un besoin de calme, de solitude. Mon entrain est en veille, comme les arbres et la terre mon corps a tendance à se mettre en mode veille. Mes envies sont plus tournées vers mon intérieur, mon cocon.

La avec les jours qui commencent à rallonger ce soleil qui perce, je ressens l'envie qui revient février est souvent un mois de transition où l'envie les projets se réveillent comme la nature les perces neige en sont d'ailleurs un bel exemple.


Maintenant faites de même pour le printemps, l'été et l'automne peut être remarquerez vous que lorsque l'on se sent le mieux le plus performant c'est la période ou il y a les pont de mai et les vacances estivales. Ce qui bien que cela soit très agréable je vous l'accorde, est néanmoins fort contreproductif (entendez par là pour notre métabolisme, notre corps et nos projets qu'ils soient professionnels, créatif ou associatifs.)


Ces derniers jours de janvier peuvent vous demandez beaucoup de votre énergie, peut être vous sentez plus lasses, vulnérables, irrités.

Plutôt que de ruminer ou tirer sur la corde accordez vous des temps de pause, prenez le temps de faire une promenade et observer la nature encore en veille et en même temps en préparation. Comme la nature notre corps est en transition ils se préparent au printemps, laissons lui le temps de s'adapter et ce repos dont il a besoin.

Avant chaque grande compétition un sportif à besoin d'un temps de préparation et celui-ci comporte le repos s'il tire trop sur la corde il se blesse. C'est la même chose pour vous.

Accepter durant ces quelques semaines cette vulnérabilité écouter vos besoins pour mieux vous ouvrir d'ici la mi-février à la renaissance de vos envies de vos projets de vous tournez vers l'extérieur pour résumer pour vivre le PRINTEMPS.


Merci pour le temps accordé je reste à votre disposition pour un accompagnement en sophrologie


Cordialement

Absophro









7 vues0 commentaire